Aller au contenu

BANQUE DES TERRITOIRES : PARUTION DE L’ÉTUDE CONJONCTURE 99

 

A l’occasion de la fin du 2e trimestre de l’année, la Banque des Territoires a sorti sa traditionnelle étude « Conjoncture », qui retrace l’actualité économique et immobilière. L’étude énonce que les tendances économiques et financières internationales lors de ce second trimestre ont été marqué par deux évènements principaux : le développement du conflit en Ukraine et la résurgence du risque sanitaire en Asie.

Résultats et perspectives

Au niveau macroéconomique, la France accuse un ralentissement de sa croissance, qui est à un niveau plus bas que celui attendu (2.5 contre 3.5). L’étude évoque un « risque sérieux de récession à l’automne/hiver ». Ce risque est dû notamment à la situation géopolitique et au choc inflationniste.

L’inflation a atteint 5.8% durant le mois de juin. Dans un graphique présentant les différentes contributions à l’inflation totale, l’énergie occupe la plus grande part pour l’année 2022. Ensuite viennent les services, les produits manufacturés et l’alimentation. L’immobilier semble ne pas trop être impacté par ces phénomènes, même si l’étude émet quelques réserves. En effet les taux de crédit à l’habitat connaissent une tendance haussière, ce qui impactera les capacités d’endettement des ménages.

 

 

Sur les marchés financiers, un nouvel environnement monétaire a marqué le 2e trimestre de l’année. Les chocs inflationnistes ont surpris à la hausse toutes les estimations de la BCE, ce qui a enchaîné des réadaptations tant du côté de la Fed que de la BCE. Un scénario de fragmentation de la zone euro est même envisagé par cette dernière. Les politiques monétaires mondiales connaissent de grandes révisions.

Pour les mois à venir, l’étude suggère que les tendances économiques dépendront fortement de la « situation géopolitique et même dans une moindre mesure, l’évolution du contexte sanitaire ».

 

 

Pour consulter l'étude, cliquez ici

Partager sur